L’alarme sans fil, une solution moderne

Une alarme peut faire appel à deux systèmes : un système sans fil ou un système avec fil, c’est-à-dire filaire. Une alarme maison sans fil représente près de 60 % des ventes totales d’alarmes. Ce type d’alarme est moins fiable que les alarmes filaires mais il présente l’avantage de pouvoir être installé facilement, sans effectuer des travaux au préalable. Il s’adapte ainsi en tout lieu. De manière générale, une alarme sans fil est plus chère qu’une alarme filaire, au niveau du coût de l’équipement. Mais cette différence est rapidement rattrapée par le fait que l’installation d’une alarme maison sans fil est très simple et n’entraîne pas de coût d’installation.

L’alarme sans fil en détail

Une alarme sans fil est composée de plusieurs éléments : une centrale et des détecteurs d’alarme. Tous ces éléments communiquent entre eux par l’intermédiaire des ondes radios. L’alarme sans fil peut être assortie d’un transmetteur téléphonique, qui aura pour rôle de prévenir le propriétaire ou le locataire en cas d’intrusion, d’incendie, d’inondation ou d’émanation anormale de gaz, selon sa demande.

Le particulier recevra automatiquement en ce sens soit un SMS, soit un appel. L’alarme maison sans fil peut être installée par le particulier lui-même. Un élément à ne pas négliger : lors d’un déménagement par exemple, il est aussi facile d’emmener son alarme dans son nouveau domicile. Si on choisit une alarme sans fil, mieux vaut choisir une gamme de bonne qualité pour que l’alarme ne se déclenche pas sans une raison valable.

L’installation d’une alarme sans fil

Pour l’installation d’une alarme maison sans fil, plusieurs aides pourront être allouées au particulier. Un taux de TVA réduit de 7 % au lieu de 20 % sera appliqué sur le prix du matériel à acquérir et sur celui de sa pose. L’allocation d’une subvention de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH) est aussi possible.

Pour l’installation d’une alarme anti-intrusion, plusieurs aides pourront être prises en compte par le particulier lors de l’établissement de son budget. Si le particulier fait appel à un professionnel, un taux de TVA réduit de 7 % au lieu de 20 % est appliqué à la fois sur le prix du matériel et sur le coût de l’installation. L’allocation d’une subvention de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH) est aussi possible, après étude du projet de sécurisation.Pour en savoir plus sur l’offre et les services proposés par RENOV BAT PLUS, vous pouvez vous rendre sur ce site https://renovbatplus.fr/herault/poussan/.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *