Rénover un parquet: comment faire ?

Pour rénover un parquet, il n’y a pas besoin de se lancer dans d’importants travaux. Les différentes étapes de la rénovation peuvent être réalisées facilement, sans faire appel à un artisan parqueteur. Les quelques conseils suivants sont utiles pour redonner une seconde jeunesse à son parquet !

La préparation du support

La première étape consiste à préparer le parquet. Pour ce faire, il est nécessaire d’ôter tous les objets et mobiliers de la pièce. Les clous qui ressortent doivent être enfoncés à l’aide d’un marteau, et ceux tordus ou rouillés peuvent être enlevés. On peut ensuite se servir d’un mastic à bois pour bouchés les trous laissés par les clous.

Il convient également de remplacer les lames abimées par de nouvelles. Pour un beau rendu, les lames neuves doivent préférentiellement être de même essence, de même épaisseur et de même longueur que celles existantes. Une fois le sol réparé, le parquet doit être nettoyé afin de faciliter les autres étapes.

Le ponçage du parquet

Le ponçage est indispensable pour rénover un parquet ancien. Cette opération consiste notamment à rendre le bois nu, uniforme et prêt à recevoir une nouvelle finition. Le ponçage est économique et facile à mettre en œuvre. Toutefois, de l’attention et un peu d’énergie sont requis pour soigner le ponçage et obtenir un rendu parfait.

Il est pratique de se procurer une ponceuse mécanique. Il est conseillé d’ouvrir les portes et les fenêtres avant de procéder au ponçage étant donné que cette opération produit énormément de poussière. Le parquet et l’ensemble de la pièce doivent ensuite être dépoussiérés avec un aspirateur après le ponçage. Passer une serpillère humide sur le parquet va en outre permettre d’enlever les résidus de poussières.

A noter que la ponceuse et les disques abrasifs sont différents selon la surface à poncer. Pour rénover un parquet, des abrasifs gros grains 40 puis 60 doivent être utilisé pour mettre le bois à nu dans un premier temps. Des abrasifs grains fin 100 serviront ensuite à polir le bois en vue d’obtenir une belle finition.

La vitrification du parquet

Le vitrificateur va créer un film invisible et imperméable sur le parquet. Celui-ci sera ainsi fortement résistant aux tâches du quotidien et à l’usure. Les vitrificateurs sont aujourd’hui déclinés dans une large gamme de finitions adaptées aux goûts déco de chacun.

Cependant, quelques précautions doivent être prises en compte avant de vitrifier son parquet. La température de la pièce doit idéalement être comprise entre 12 et 15 degrés C. Le chauffage doit être éteint le jour de la vitrification car la condensation de l’humidité peut avoir de mauvais effets sur le vitrificateur. Enfin, il faut éviter d’appliquer le vitrificateur sur un bois dont le niveau d’humidité est supérieur à 10%.

Le vitrificateur s’applique au moyen d’un rouleau spécial vitrification à poils ras. L’application doit se faire dans les sens des fibres du bois. Pour rénover un parquet, il faut compter 3 couches épaisses et régulières, espacées chacune d’un séchage d’au moins deux heures. Un léger ponçage au papier abrasif est nécessaire après les deux premières couches pour éliminer les petites irrégularités du bois. Attention toutefois à ne pas poncer la dernière couche. Le parquet rénové devrait être éclatant après 24h.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *