Top 10 des plantes d’intérieur assainissantes

L’air que nous respirons à l’intérieur de notre maison n’est pas si pur qu’on le croit. Des études ont pu conclure que l’air extérieur s’avère beaucoup plus sain. Pas moins de deux facteurs expliquent ce fait, notamment l’émission de gaz nocifs par certains produits domestiques et les machines polluantes. Notre foyer a donc besoin d’assainissement. D’après des études menées par la NASA, certains végétaux font preuve d’efficacité pour dépolluer l’intérieur de la maison. Les voici :

  • Le chlorophytum, excellent purificateur d’air

Très décoratif avec son long feuillage vert clair et blanc, le chlorophytum purifie l’air en absorbant, non seulement le formol, mais aussi le monoxyde de carbone. Cette plante d’intérieur convient bien à tout style de déco.

  • Le kentia, une variété assainissante de palmier

Il se peut que cette plante d’intérieur ne donne ni fruit ni fleur, mais cela n’enlève en rien son attrait. Sa forme élancée la rend originale. Vous utilisez souvent des solvants ou de la peinture ? L’air que vous humez contient sans doute du toluène. Ce type de palmier assimile sans peine cette substance nocive, tout comme elle assimile le nocif benzène dégagé par la fumée, la peinture, le plastique et l’encre d’imprimante.

  • L’épiphyte syngonium

Cette plante liane a besoin de s’épanouir auprès d’autres végétaux sans les détruire. À défaut, un bon terreau ira. Fleurissant rarement, elle absorbe parfaitement le formol. Ses fleurs sont semblables à celles de l’arum.

  • L’esthétique nephrolepis

Le fait qu’il soit trop facile à cultiver et incroyablement résistant incite les jardiniers à l’éliminer. Pourtant, cette jolie fougère embellit les plantes voisines. Elle vous apporte sa part d’assainissement, celle d’absorber les composants organiques volatils, notamment le formol et le xylène.

  • Le millénaire lierre

Le lierre se distingue par sa longévité. Il rampe au point de couvrir la totalité de votre façade. Si vos revêtements contiennent du benzène, cette plante est capable de l’éliminer.

  • La langue de belle-mère au charnu feuillage

On connaît également cette agavacée sous son autre nom, la sansevière. Elle assainit l’air pollué par la fumée de tabac, le trichloréthylène et le benzène. Ses feuilles, longues de 15 à 180 cm, sont assez larges. Il faut avoir la patience de la cultiver des années et des années avant de la voir fleurir.

  • Le grand philodendron

Cette gigantesque plante grimpante peut gagner en hauteur pour atteindre les 10 mètres. L’espèce la plus courante est celle à larges feuilles vertes. Celle à feuilles rouges est meilleure en matière d’assainissement d’air. Elle élimine le PentaChloroPhénol en l’absorbant. À noter que le PCP est cancérigène. Ce sont surtout les produits de traitement du bois qui contiennent du PCP. Attention, cette plante buissonnante est toxique. Éloignez-la donc des animaux domestiques et des enfants.

  • L’aglaonema, la belle aracée

Dotée d’un feuillage aux couleurs panachées, l’aglaonema fleurit entre le mois de mai et le mois de septembre. Ses fleurs sont blanches ou jaunes selon l’espèce. La colle est beaucoup utilisée chez vous ? Sachez que ce produit peut contenir du formaldéhyde, en plus du xylène et du benzène. Le vernis qui recouvre fraîchement votre mobilier en dégage également, sans oublier la fumée des cigarettes. L’aglaonema, qui fait partie de la famille des aracées, est bien placée pour lutter contre ce genre de pollution. Cette plante d’intérieur trouve bien sa place dans le salon, mais attention, elle est aussi toxique que le philodendron.

  • L’élégance au rendez-vous avec la fleur de lune

Aussi appelée le lis de la paix, le spathiphyllum – de son nom scientifique – saura rehausser la classe de votre intérieur, grâce à son élégance. Si elle bénéficie d’un entretien suffisant, cette plante d’intérieur fleurira toute l’année et vous donnera de jolies fleurs blanches. Originaire des forêts tropicales d’Amérique, elle absorbe le xylène, l’ammoniac et le benzène, en plus du formol.

  • Le ficus pour toutes les pièces de l’habitation

Se déclinant sous diverses formes en fonction de l’espèce, le ficus supporte bien la chaleur et l’humidité. Son feuillage décoratif embellira chaque pièce de votre maison. Au salon, il est en mesure de neutraliser la fumée de cigarette. Si vous avez des objets en résine qui dégagent une certaine quantité (quoique minime) de formol, le ficus est efficace pour empêcher cette substance d’irriter vos voies respiratoires et vos muqueuses oculaires. Dépolluant, le ficus peut très bien décorer la cuisine. Il s’adapte également à la salle de bain qui est une pièce humide. Cependant, placez-le à l’abri du gel et des courants d’air.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *