Pourquoi les villes ont besoin de plus d’espaces verts ?

À la suite de la pandémie de COVID-19 et du verrouillage qui a suivi, nous avons constaté une augmentation du stress, une mauvaise santé mentale, la violence sexiste et les  appels au divorce. Le confinement ainsi que le ralentissement économique, qui se traduit par de nombreuses mises à pied, sont quelques-unes des causes évidentes. 

Quelques études

De nombreuses études ont montré que la présence de verdure et les visites dans les espaces verts urbains peuvent réduire le stress et améliorer la restauration du cerveau, et ainsi améliorer la santé mentale. Les espaces verts sont essentiels à une bonne santé physique et mentale.

Mais malheureusement, dans les villes, on voit souvent trop peu d’espaces verts comme les parcs, la forêt ou les arbres dans les routes. L’Organisation mondiale de la santé recommande à chacun de disposer d’un espace vert d’au moins 0,5 hectare à moins de 300 mètres de sa maison (OMS 2016), mais beaucoup de gens n’en ont pas, en particulier dans les zones les plus pauvres.

L’écologisation des villes

L’écologisation des villes présente de nombreux avantages pour la santé, notamment  une espérance de vie plus longue, moins de problèmes de santé mentale, un meilleur fonctionnement cognitif, une meilleure humeur et des bébés en meilleure santé. Il atténue également  la pollution de l’air, la chaleur et les niveaux de bruit. Il ajoute à la  séquestration du CO 2 et aide donc à lutter à nouveau contre la crise climatique. Et les espaces verts peuvent améliorer les écosystèmes et accroître la biodiversité dans les villes, en particulier grâce à des infrastructures vertes bien conçues à travers la ville.

Une étude a montré que les enfants qui fréquentaient une école avec plus d’espaces verts avaient un fonctionnement cognitif  considérablement  meilleur que ceux qui allaient dans une école avec moins d’espaces verts tandis qu’une autre étude a révélé que l’exposition de la petite enfance aux espaces verts conduit à moins de problèmes de santé mentale dans la vie adulte.

De nombreuses études ont montré que les espaces verts réduisent la mortalité prématurée et que l’augmentation du couvert forestier de 20% à 30% dans une ville pourrait  éviter plus de 400 décès prématurés par an. Les quartiers particulièrement pauvres en bénéficieraient.

Quelques changements à faire

Le remplacement des routes et des parkings par des environnements verts peut être une voie à suivre pour changer un environnement de préjudiciable à bénéfique pour la durabilité, l’habitabilité et la santé. Avant la pandémie COVID-19, 60% de l’espace public était occupé par l’infrastructure pour la voiture. De nouveaux modèles urbains pourraient augmenter les espaces verts et améliorer ainsi la santé.

Mais ce ne sont pas seulement les espaces verts qui présentent de nombreux avantages, mais  aussi les espaces bleus  comme les rivières, les lacs et la mer, car ils pourraient fournir un espace de restauration.